Marché de l'art : Les prévisions pour l'année 2021 sont positives

Les spécialistes du secteur sont très optimistes pour cette année. Pour plusieurs d'entre eux, le marché de l'art ne connaîtra pas un effondrement. Leur motivation trouve son fondement au fait que, comme le souligne David Nahmad, collectionneur de Picasso et un marchand d'art : “ L'art fait figure de valeur refuge dans une période où il reste beaucoup de liquidités en circulation et peu d'investissements sûrs."

Les Achats en ligne augmentent déjà en 2021

Les marchands d'art estiment que le secteur maintien son cap en dépit de l'état pandémique actuel. François Curiel se joint à David Nahmad et précise qu'il n'y a pas de risque d'écroulement, parce qu'il a été observé une résilience du marché de l'art l'année dernière dans tous les domaines. À titre d'exemple, le 16 septembre 2020, une toile de Nicolas de Largillière était vendue à un Chinois à 1,5 million d'euros. Il s'agit d'un portraitiste français du 17e siècle et du 18e siècle. Dès lors, l'activité de la Chine dans le secteur est importante ainsi que dans les spécialités où elle n'était pas active.
Grâce aux services en ligne, plusieurs nouveaux acheteurs sont attirés par le marché. Néanmoins, les prestations en ligne ne permettent pas d'apprécier d'une manière réelle ou physique les peintures.

Au détriment de Londres, la montée de Paris est remarquable

Actuellement, la capitale Française héberge plusieurs galeries internationales qui se sont installées au sein de la ville. D'ici 2023, Sotheby's aura sa place et de l'autre côté, Christie's agrandit ses locaux. Toutefois, ces évènements ne font pas l'objet d'une concurrence entre Londres et Paris précise le président de Sotheby's France. Par ailleurs, la mise en vente de la collection des époux Christo chez Sotheby's est une chose très attendue. Tous ces facteurs confirment la montée du marché d'art en 2021.