Art Contemporain : Le soulage qui appartenait à Léopold Sédar Senghor a été vendu à 1,5 million d'euros.

Ce Tableau de Pierre Soulage à été longtemps suspendu à un crochet dans le bureau de Senghor à Verson, pas loin de Caen, un lieu où il est resté ensemble avec le poète. Cette œuvre représente le travail de soulager des années 50, ainsi que ses jeux de glacis, de superpositions et de transparence.

Les caractéristiques de son design dans les années 1950

L'intitulé de l'œuvre était : " Peinture 81 × 60 cm, 3 décembre 1956 " et avait été acquise par l'ancien Président du Sénégal cette année-là au cours d'une visite de l'atelier de l'artiste en France, à Paris. Actuellement, c'est un acheteur européen qui a acquis l'oeuvre et l'a enchéri par appel téléphonique, qui n'a pas voulu donner plus de précision selon les Enchères de Caen.
La légataire anonyme de l'œuvre est une proche de la sœur de l'épouse du poète décédé en 2001. Colette Senghor a légué le même tableau à sa sœur décédée un an plus tard, après sa disparition en 2019.
Les 1,5 million d'euros est un bon prix pour un tableau de ce genre selon caen Enchères. L'image de l'œuvre artistique de Pierre Soulage décrit un univers sombre en 1979.

Léopold Sédar Senghor en 1958 : un coup qui me fit vaciller

L'écrivain sénégalais était un fervent admirateur du peintre. "La première fois que je vis un tableau de Soulages, ce fut un choc", avança L'ancien président en 1958 dans Les lettres nouvelles : « Il avait reçu au creux de l'estomac un coup qui le fait vaciller comme un boxeur touché qui soudain l'abîme. C'est exactement l'impression qu'il avait éprouvée à la première vue du masque dan.» C'est une expression plus haute de la peinture selon Senghor en 1974 et voulait que cette œuvre serve de modèle aux jeunes peintres du Sénégal.