VIENNE, MATIN, MIDI ET SOIR…

ORCHESTRE NATIONAL DE LORRAINE
DIRECTION — DAVID REILAND

espace saint pierremont
M 8 janvier
 | 20h30

Les valses viennoises sont comme des refrains : on les chantonne, mais on oublie souvent qui les a écrites… Ainsi s’est estompé le nom d’un des plus prolifiques compositeurs de valses : Émile Waldteufel. Ce musicien alsacien ayant vécu sous le Second Empire est pourtant le Johann Strauss français ! David Reiland, nouveau chef de l’Orchestre national de Lorraine, a eu la très belle idée, parmi les oeuvres choisies pour ce concert du Nouvel An, de nous inviter à réentendre la valse Les Patineurs, avant de faire la part belle au grand compositeur autrichien et à son Beau Danube bleu. Insouciance et ivresse, mais aussi finesse et subtilité sont au programme… Dans son écrin tout de bois et de moulures années 30, l’Espace Saint-Pierremont participe une fois encore, et non sans fierté, à cette tradition. Depuis les valses viennoises, polkas et autres ouvertures d’opérettes, tout a été pensé pour nous divertir. Divertir mais pas nous tromper ! Certes ce concert est un rituel dont le raffinement et l’excellence enchantent toujours les sens. Mais la complicité qui unit, pour cette célébration, les spectateurs aux musiciens, fait de ce rendez-vous bien plus qu’un simple amusement. Le jeu y est avant tout fraternel ! Et la musique y délivre à nouveau son message universel d’entente qui n’est jamais plus grand que lorsqu’il est transmis dans la joie et la légèreté.