UNE SEMAINE DE PÉCHÉ

Folke Fridell

5 | 6 | 7 | 8 octobre
 | 20h30

L’ouvrier d’usine Konrad Johnson, alias n°403, a décidé de s’accorder une semaine de congé ou plutôt de « création ». Ce qu’il désire créer, sa quête ? Lui-même ! Il veut être, au moins pendant quelques jours, un être humain à part entière, reconnu pour lui-même et non pas seulement pour ce qu’il crée. Sa revendication fondamentale ? La dignité. Sept longs jours pour entreprendre cette libération malgré les forces qui s’unissent –patron, voisins, famille, amis syndicalistes – pour faire échouer ce projet. Comme si ambitionner d’être libre constituait une audace inacceptable, le péché par excellence...
Dans un lieu confidentiel, comme pour partager l’intimité de l’expérience vécue par le n°403, Sandrine Gironde s’empare de ce chef-d’œuvre de la littérature prolétarienne paru en 1948. À travers la révolte d’un homme ordinaire, entre ironie et émotion, elle s’interroge sur le travail, son sens, sa valeur et la place qu’il occupe dans la vie de chacun. Une épopée à dimension humaine pour réfléchir sur la liberté et notre faculté à vivre ensemble. Un parcours initiatique, héroïque et humaniste qui demeure plus que jamais d’actualité...