LA BOUE ORIGINELLE

D’APRÈS DES TEXTES D’HENRI ROORDA
MISE EN SCÈNE — FRANÇOISE KLEIN
PRODUCTIONS DE L'ENCLUME

J 11 | V 12 janvier
 | 20h30

C’est DIEU qui a tout créé ! En six jours ! Le premier, il créa la terre, le jour et la nuit. Le deuxième, le firmament et le ciel. Le troisième jour, après avoir fait émerger les continents, il y installa la nature, les arbres, les fruits. Quatrième et cinquième jours : ce fut le tour des étoiles, des saisons, des poissons, des oiseaux. Au cours du sixième jour, des animaux domestiques, des reptiles, des serpents, mais surtout, ce fut le tour de l’Homme, aboutissement ultime. Pourvu d’une âme, capable de raisonner, de connaître et d’aimer, façonné d’argile et de terre, il est LE chef-d’œuvre ! Il paraîtrait que le septième jour, épuisé, Dieu se reposa. Balivernes ! Il créa la bétonneuse de chantier...

Françoise Klein et Thierry Mathieu sautent à pieds joints dans le mythe de la création et dans La Boue originelle, texte de 1923, écrit par Henri Roorda. Esprit libre, cet ancêtre de Desproges jetait un regard critique et amusé sur tout : la patrie, le travail, la politique, les cacahuètes ou le système pileux ! Autant de prétextes à l’ironie, la provocation, les calembours et l’absurde. Il ne leur en fallait pas moins pour proposer une performance plastique, décalée et limoneuse. Dans un combat charnel de la femme et de la matière, ils pétrissent, modèlent, animent les mots autant que la terre et égratignent nos certitudes. Un Objet Théâtral Non Identifié pour rappeler, non sans humour, que la spontanéité créatrice de chaque individu est un chemin vers l’anticonformisme et la liberté !